Une nouvelle demi-pension au collège Maroc Huchepie

Publié le

Le collège Maroc - Huchepie au Mans fait partie des 7 collèges sarthois actuellement en reconstruction et une première partie des travaux est déjà terminée. Le bâtiment demi-pension a été livré. C’est le premier collège livré partiellement, moins d’un an après le début des travaux en avril 2017.

Lancés en avril 2017 pour une livraison totale des bâtiments en mai 2019, les travaux du collège Maroc - Huchepie sont d’ores-et-déjà très avancés.

Ainsi, les demi-pensionnaires mangent depuis le début du printemps dans la toute nouvelle demi-pension. Lumineuse et dotée d’une acoustique apaisante, elle offre les conditions idéales pour profiter des repas préparés par les chefs cuisiniers du Département.

Isabelle COZIC-GUILLAUME et Christophe COUNIL ont participé à l’inauguration de ce tout nouvel équipement en présence du Président du Conseil départemental. Il s’agissait de reconstruire l’unité de restauration du collège qui permet à ce jour de distribuer pour le déjeuner, 220 repas, 4 jours par semaine lors des jours ouvrables du calendrier scolaire.

La surface des nouveaux locaux de restauration s’élève ainsi à 720 m², dont environ 50 % au titre des salles à manger et environ 50 % pour la cuisine et ses annexes. Le fonctionnement du service restauration n’a pas été altéré, ni perturbé durant les travaux.

Cette inauguration a aussi été l'occasion de visiter le chantier du bâtiment d'enseignement général qui se poursuit à un bon rythme pour une livraison dans un moins d'un an. L'équipe du Collège nous a également fait admirer les travaux des élèves du quartier et des collégiens qui s'approprient les murs et sols des anciens locaux pour leur donner une nouvelle vie avant leur prochaine destruction ... de l'art éphémère en quelque sorte.

Une nouvelle demi-pension au collège Maroc Huchepie
Une nouvelle demi-pension au collège Maroc Huchepie
Une nouvelle demi-pension au collège Maroc Huchepie
Une nouvelle demi-pension au collège Maroc Huchepie
Une nouvelle demi-pension au collège Maroc Huchepie
Une nouvelle demi-pension au collège Maroc Huchepie
Une nouvelle demi-pension au collège Maroc Huchepie
Une nouvelle demi-pension au collège Maroc Huchepie

Publié dans Education

Partager cet article

Canton Le Mans 6 : 114 260 € suite à la Commission permanente de mai

Publié le

La Commission permanente du Conseil départemental a délibéré le 18 mai 2018 et a pris les décisions suivantes concernant le canton Le Mans Sud – Arnage.

 

Dans le cadre du soutien à la fonction parentale, plusieurs subventions ont été votées pour soutenir les projets des acteurs du territoire :

  • 200 € à la ville d’Arnage (temps d’échanges avec les parents et les ateliers Parents/Enfants) ;
  • 200 € à la Maison des habitants d’Arnage (Parentalité, Culture et Numérique) ;
  • 1 000 € au Centre social des quartiers Sud (Rencontres Parents/Enfants et Café Blabla parentalité) ;
  • 1 500 € à la MJC Plaine du Ronceray (Jeune public et Familles).

 

En ce qui concerne les Collèges, la commission permanente a abondé les budgets des collèges pour financer la location des équipements sportifs communaux nécessaires à l’EPS soit une somme globale de 84 932 € pour les 5 Collèges du canton.

 

Par ailleurs, deux subventions ont été attribuées au Collège Maroc Huchepie (282 €) et au Collège Les Sources (246 €) au titre du fond départemental des services d’hébergement et de restauration.

 

Enfin, la Commission permanente a voté plusieurs subventions destinées à des associations du canton :

  • 11 700 € aux Francas pour des actions d’animation, de formation et de conseil
  • 12 500 € à Carbur’Pera pour le fonctionnement de la piste d’éducation routière
  • 1 700 € à l’US Arnage pour le soutien à la saison sportive de Frédéric CATTANEO en tennis fauteuil

Publié dans Commission permanente

Partager cet article

Fermeture du Collège Le Ronceray : les raisons de notre abstention

Publié le

Ce vendredi 23 février, sur proposition de Dominique LE MENER, la commission permanente du Conseil départemental de la Sarthe a voté la fermeture du Collège Le Ronceray à la fin de l’année scolaire 2017-2018.

Cette décision n’est pas une surprise dans la mesure où le Conseil départemental en lien avec les services de l’Éducation nationale avait déjà tenté de fermer ce collège. En 2001, la mobilisation des enseignants, des habitants et des élus avait empêché la transformation de l’établissement en Collège expérimental. Plus récemment, en 2010, la même mobilisation avait conduit le Conseil général à revenir sur sa décision de fermer l’établissement. En sa qualité de Conseiller général du canton Le Mans Sud-Est, Christophe COUNIL avait pris une part active dans ces luttes pour permettre au Collège de continuer à vivre.

Depuis 2010, les effectifs du Collège n’ont cessé de diminuer passant de 220 élèves à moins de 150 actuellement. Plusieurs éléments peuvent expliquer cette importante baisse du nombre d’élèves scolarisés au sein de l’établissement mais la principale reste la décision gouvernementale de 2007 d’assouplir la carte scolaire qui a conduit de nombreuses familles à demander et obtenir des dérogations pour scolariser leurs enfants dans d’autres établissements. A la rentrée 2017, seulement 50% des élèves des écoles de rattachement ont été inscrits au Collège.

Le remarquable investissement de l’équipe enseignante, la qualité des projets développés ces dernières années pour modifier l’image de l’établissement n’auront pas permis d’enrayer cette baisse des effectifs qui s’accompagne d’une absence de mixité sociale de plus en plus importante. 

En effet, depuis plusieurs années, on assiste à une augmentation croissante de la part des élèves issus de catégories socio-professionnelles défavorisées qui représentent désormais 9 enfants sur 10. La proportion est de 6 à 7 élèves sur 10 dans les autres établissements REP du Département.

Or, une étude récente commanditée par le Cnesco (Conseil national d’évaluation su système scolaire) met en évidence les effets très négatifs de l’absence de mixité sociale sur les apprentissages des élèves en difficulté et dans la construction des futurs citoyens, qu’ils soient issus de milieux socialement défavorisés ou plus aisés (http://www.cnesco.fr/fr/mixites-sociales).

Les conclusions de cette étude semblent se confirmer dans les données fournies par la Direction académique des services de l’Éducation nationale dans le cadre de la concertation menée ces derniers mois. Ainsi, le DASEN signalent que « les élèves qui réussissent le mieux au collège sont en difficulté au lycée. Ils peinent à passer en première générale ou technologique et passent moins que les autres élèves du département en première professionnelle. Les élèves les plus fragiles semblent seffondrer. Ils éprouvent en effet de sérieuses difficultés à passer en seconde année de CAP. Un nombre important dentre eux se retrouvent dans une autre situation. »

Face à cette situation, il nous appartenait en qualité de Conseillers départementaux du Canton Le Mans 6 d’étudier l’ensemble des options possibles.

Nous aurions pu choisir de lutter avec force contre la fermeture du Collège. Toutefois, les multiples échanges que nous avons eu avec les acteurs du dossier nous ont permis de mesurer la détermination des partisans de la fermeture de l’établissement. Il aurait été vain de lutter contre un mouvement de fond qui a débuté voici plus de 20 ans. Peut-être aurions-nous dû réagir beaucoup plus tôt en pesant pour que les décisions nécessaires au redressement de l’établissement soient prises à temps ?

Persuadé que la faiblesse des effectifs et l’absence de mixité sociale sont devenus au fil des années un frein à la réussite des collégiens du quartier, nous avons considéré qu’il serait irresponsable de notre part de s’opposer brutalement à la fermeture de l’établissement.

C’est pourquoi, nous avons fait le choix d’une démarche plus constructive en exigeant que plusieurs questions soient prises en compte par le Conseil départemental de la Sarthe et par la Direction académique des services de l’Éducation nationale avant de prendre une position définitive.

Nous avons pris part à la réflexion avec le souci permanent de défendre les intérêts des Quartiers Sud et de ses habitants en posant 5 exigences :

1°) Le maintien des moyens pour la réussite des élèves

Nous avons très vite affirmé que les moyens spécifiques dont disposent les enfants des quartiers Ronceray - Glonnières ne pouvaient pas être remis en cause à l’occasion de la fermeture de l’établissement.

Nous avons eu l’assurance que les 5 écoles maternelles et élémentaires rattachées au Collège Le Ronceray restent classées en REP + et puissent ainsi continuer à bénéficier des mêmes moyens.

De même, nous avons eu l’assurance que les moyens spécifiques du Collège Le Ronceray seront redistribués entre les Collèges d’accueil des élèves de l’établissement à la rentrée 2018.

2°) Le libre choix des familles pour scolariser leurs enfants à la rentrée 2018

Afin de permettre aux familles de choisir librement le lieu de scolarisation de leurs enfants, nous avons eu l’assurance que malgré le rattachement officiel des quartiers Ronceray et Glonnières au Collège Vauguyon, les familles auront la possibilité d’obtenir facilement des dérogations pour scolariser leurs enfants dans les autres collèges du canton (Maroc-Huchepie, Les Sources) voire au-delà des limites du canton.

3°) Le déblocage des dossiers de rénovation des autres collèges du secteur

Afin de permettre aux collégiens de l’ensemble du canton d’être scolarisés dans les meilleures conditions possibles, nous avons obtenu que les travaux de rénovation des collèges Les Sources et Vauguyon soient pris en compte dès 2018. Ainsi, lors de la session de décembre 2017, le Conseil départemental a voté un crédit de 5 millions d’€uros pour achever la rénovation du Collège Vauguyon et mener à bien la restructuration du Collège Les Sources.

Par ailleurs, il convient de rappeler qu’à la rentrée 2019, les collégiens du Collège Maroc-Huchepie seront accueillis dans un établissement neuf et moderne.

4°) Le devenir du site

Face à la crainte exprimée que le Collège Le Ronceray devienne une friche urbaine après sa fermeture, nous avons souhaité que la Ville du Mans, Le Mans Métropole et le Conseil départemental engagent une discussion pour lancer une opération de rénovation urbaine permettant la construction de nouveaux logements en lieu et place des bâtiments actuels.

Toutefois, il existe deux préalables à cette réflexion : la déconstruction rapide du Collège pour éviter les désordres et le maintien de son gymnase au bénéfice des habitants des Quartiers Sud. Sur ces questions, nous avons également reçu des assurances de la part du Président du Conseil départemental.

5°) Le soutien aux acteurs du quartier

Le Collège Le Ronceray n’est pas un établissement isolé mais s’inscrit dans un réseau d’acteurs au sein des Quartiers Sud à commencer par la MJC Ronceray, la Médiathèque Sud et le Centre social des Quartiers Sud. La fermeture du Collège ne doit pas conduire à une perte de liens entre les collégiens et les structures du quartier. C’est pourquoi nous avons demandé que dans le cadre du Contrat de ville, le Conseil départemental et l’État soient attentifs aux projets de ces structures pour continuer à toucher le public collégien.

Enfin, dans les derniers jours, sensibles aux arguments des personnels et des parents d’élèves nous avons pesé pour éviter une lente « agonie » de l’établissement du fait d’une fermeture sur deux années scolaires.

*

*   *

Pour autant, nous nous sommes abstenus au moment du vote sur la fermeture du Collège Le Ronceray pour trois raisons principales :

  • L’absence de prise en compte des demandes passées pour revitaliser cet établissement et empêcher la fuite des familles.
  • L’absence d’une étude globale au plan départemental. Nous considérons que le Collège Le Ronceray ne peut pas être le seul établissement concerné par cette réflexion. Si un collège à 150 élèves n’est plus viable en zone urbaine, pourquoi le serait-il en zone rurale ?
  • La nécessité de rester vigilant car de nombreuses questions pratiques se posent notamment en termes de moyens pour poursuivre le travail engagé dans les deux réseaux d’éducation prioritaire des Quartiers Sud. A ce sujet, nous adresserons rapidement au DASEN, une lettre lui demandant des précisions sur l’ensemble des aspects soulevés lors des multiples échanges avec les acteurs de ces réseaux.

Soucieux de défendre l’intérêt des Quartiers Sud et de ses habitants, nous resterons à leur écoute pour faire en sorte que la fermeture du Collège Le Ronceray, aussi douloureuse soit-elle, puisse être également le moyen de renforcer les moyens au service de la réussite éducative de tous les élèves.

Publié dans Education

Partager cet article

Nos interventions orales lors de la session du 16 octobre 2017

Publié le

Nos interventions lors de la séance du Conseil départemental du 16 octobre consacrée à l'examen de la Décision modificative n°1 du Budget 2017 sont désormais en ligne sur la page 7 du site internet cantonal - Rubrique "Nos interventions au Conseil départemental".

Publié dans Interventions

Partager cet article

Retour sur la réception en l'honneur des associations du canton Le Mans Sud - Arnage

Publié le

Comme nous en avons pris l’habitude depuis notre élection, avec Isabelle COZIC-GUILLAUME, nous avons réuni les associations du canton samedi dernier autour d’un apéritif au restaurant de l’Arc-en-Ciel à la Cité des Pins.

Ce fut pour nous à la fois l’occasion de saluer l’engagement des associations qui font vivre le canton à travers leurs animations, les activités de loisirs qu’elles proposent et la solidarité qu’elles font vivre au quotidien. A cette occasion, nous leur avons remis le dossier de demande de subvention au titre de la dotation cantonale destinée à soutenir les projets associatifs.

Pour mémoire, en 2017, notre canton a bénéficié d’une dotation cantonale de 20 155 € à répartir entre les différentes associations de notre territoire. Les associations souhaitant bénéficier d’une aide en 2018, doivent nous retourner avant le 28 février 2018 (délai impératif), le dossier de demande de subvention intégralement complété et accompagné des pièces demandés. Ce dossier et le règlement cantonal sont téléchargeables sur la page Soutien à la vie associative de notre blog cantonal.

Cette rencontre a également permis au Chantier Formation Insertion de Champagné de présenter son offre de service en matière de restauration depuis qu’il a posé ses casseroles dans le restaurant de l’ancien Foyer des jeunes travailleurs de la Cité des Pins.

Retour sur la réception en l'honneur des associations du canton Le Mans Sud - Arnage
Retour sur la réception en l'honneur des associations du canton Le Mans Sud - Arnage
Retour sur la réception en l'honneur des associations du canton Le Mans Sud - Arnage

Publié dans Vie associative

Partager cet article

Bilan 2017 des interventions du Conseil départemental de la Sarthe sur le canton Le Mans Sud - Arnage

Publié le

Chaque mois, le Conseil départemental réuni en commission permanente étudie les dossiers déposés par des collectivités locales, des associations ou des particuliers et décide l’octroi de subventions en fonction de ses compétences et des décisions prises en Assemblée plénière. 

 

Pour l’année 2017, c’est 1 148 331 € qui ont été versés par le Conseil départemental de la Sarthe au bénéfice du canton Le Mans 6.

 

Cette somme se répartit de la façon suivante :

  • 524 527 € pour les Collèges du canton (hors travaux)
  • 210 825 € pour les associations d'Insertion des personnes en difficultés
  • 206 704 € en faveur de l’adaptation des logements
  • 194 624 € pour les associations du canton
  • 11 651 € pour la Commune d’Arnage avec diverses subventions.

Le détail des subventions est disponible sur la page "Le Conseil départemental et le canton"

Publié dans Commission permanente

Partager cet article

Dotation cantonale : les demandes de subvention sont à retourner pour le 28 février 2018

Publié le

Le Département de la Sarthe a décidé de maintenir le principe d’une dotation cantonale mise à disposition des Conseillers départementaux de chaque canton pour soutenir la vie associative de leur canton respectif.

En 2017, notre canton a bénéficié d’une dotation cantonale de 20 155 € à répartir entre les différentes associations de notre territoire. Si vous souhaitez bénéficier d’une aide en 2018, nous vous invitons à nous retourner avant le 28 février 2018 (délai impératif), le dossier de demande de subvention intégralement complété et accompagné des pièces demandés.

Le dossier de demande de subvention et le règlement cantonal sont téléchargeables sur la page Soutien à la vie associative de notre blog.

Publié dans Vie associative

Partager cet article

211 952 € pour le canton lors de la Commission permanente de décembre

Publié le

La Commission permanente du Conseil départemental a délibéré le 15 décembre 2017  et a pris les décisions suivantes concernant le canton Le Mans 6 :

 

Dans le cadre de la commission Insertion et Logement, il a été accordé au titre de l’accompagnement professionnel spécialisé, une subvention d’un montant de 18 000 € à l’association Cultures du Cœur Maine pour l’accompagnement professionnel spécialisé d’artistes et des métiers du spectacle pour 30 places ; au titre du programme départemental d’insertion 2016-2018, une subvention d’un montant de 34 776 € à l’EPIC Arnage pour les travaux de bâtiment gros œuvre et second œuvre pour 6 places, et une subvention d’un montant de 127 512 € à ITER pour les chantiers La Machinerie et Vel’Nature pour 22 places.

Il a également été accordé une subvention d’un montant de 23 659 € au titre de l’aide départementale à la réhabilitation de 21 logements situés au Mans – Groupe Maroc.

 

Dans le cadre de la commission Réussite éducative, il a été accordé une subvention d’un montant de 5 880 € au Collège Maroc Huchepie au titre de la dotation complémentaire de fonctionnement pour faire face à des dépenses imprévues de matériels et de mobilier.

 

Dans le cadre de la commission Attractivité du département : Culture, Sport, Tourisme, Enseignement supérieur, il a été accordé une subvention d’un montant de 2 125 € pour l’organisation d’un festival de spectacles jeunes public et familles « Festimioches » les 28 février, 1er et 2 mars 2018.

Publié dans Commission permanente

Partager cet article

Le calendrier de nos permanences pour le 1er semestre 2018

Publié le

Le calendrier de nos permanences pour le 1er semestre 2018

Publié dans Permanences

Partager cet article

Commission Permanente du 17 novembre 2017 : 95 346 € pour le canton Le Mans 6

Publié le

La Commission permanente du Conseil départemental a délibéré le 17 novembre 2017 et a pris les décisions suivantes :

 

Dans le cadre de la commission solidarité – autonomie – démographie médicale, il a été accordé une subvention d’un montant de 1 500 € au collège Maroc Huchepie pour le fonctionnement des dispositifs relais interne de lutte contre le décrochage scolaire au titre de 2016-2017 (en réseau avec Les collèges Ronceray, Les Sources et Vauguyon). Il a également été accordé une subvention de 800 € à une famille pour la naissance de jumelles.

 

Dans le cadre de la commission Insertion et logement, il a été accordé une subvention d’un montant de 22 100 € à Le Mans Métropole Habitat pour l’isolation des murs extérieurs et mise en place de VMC de logements sis 1-7 Rue Boitout au Mans.

 

Dans le cadre de la commission Réussite éducative, il a été accordé une subvention d’un montant de 610 € au Collège Le Ronceray pour la compensation de surcoût du prix du repas d’avril à juillet ; une subvention d’un montant de 1 472 € au Collège Les Sources pour les réparations d’un four, d’un tunnel de lavage, d’une cellule de refroidissement et d’une auto laveuse. Une subvention d’un montant de 10 967 € a également été accordé à l’association CARBUR’PERA pour le fonctionnement de l’association.

 

Dans le cadre de la commission Attractivité du département : Culture, Sport, Tourisme, Enseignement supérieur, il a été accordé les subventions suivantes :

  • 1 700 € à la Fédération régionale des MJC pour l’organisation de la 13ème édition du Festival A Suivre…de près ;
  • 33 000 € à l’EEA Django Reinhardt – Syndicat Intercommunal de musique Arnage – Mulsanne – Ruaudin – Coulaines pour structurer l’enseignement artistique et développer les pratiques amateurs et la sensibilisation ;
  • 2 000 € à la Mairie d’Arnage pour l’organisation du festival de la bande dessinée « BD Mania » ;
  • 2 200 € au Club Handisport Le Mans pour l’acquisition de fauteuils adaptés à l’activité basket ;
  • 8 647 € au Club des Ailes du Maine Planeurs pour la rénovation des locaux administratifs et techniques ;
  • 1 000 € à l’Association Punchlive pour l’organisation de la 3ème édition de la punchlive fight night – Gala de boxe.

 

Publié dans Commission permanente

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>